Entrevue avec l'artiste Stéphane Lauzon

October 08, 2013

 

Parlez-nous un peu de vous ?

J'ai grandi dans les Laurentides. Et c'est là que tout a commencé. Je crois que ma carrière d'illustrateur a débuté en 5e année où je vendais à coup de 25 sous des dessins à des amis. Je savais déjà que je voulais faire ça toute ma vie. 

Pourtant à la fin du secondaire, j'ai choisi d'étudier le graphisme au collège Ahuntsic. C'est ce qui se rapprochait le plus de l'illustration et j'ai développé un amour pour le design. Ma première chance a été chez David et Goliath, une chouette agence de Montréal où j'y faisais du graphisme/infographie/illustration. J'avais réussi aussi à décrocher un contrat d'une série de petites bandes dessinées à Radio-Canada. 

Quelques années après, j'ai décidé de retourner sur les bancs d'école pour apprendre davantage le design. Et à ma grande surprise, ma passion pour l'illustration est ressortie plus forte. Depuis, j'ai participé à diverses expositions et projets notamment à Long Beach, à Londres, à Montréal et sur la Rive-Nord (là où j'habite).

 

Pourquoi avez-vous choisi faire un design sur Poe ?

En fait, je participais à un groupe de dessin (Notre club de dessin) organisé par des membres d'Illustration Québec. Le thème de la semaine était Poe. Par la suite, il y a eu une exposition collective (Notre club de dessin s'expose), et j'ai refait mon portrait de Poe pour l'exposition. 

 

Comment cet auteur vous inspire-t-il ?

Le thème de Poe tombait bien, car c'est un auteur que j'apprécie beaucoup, autant pour son côté tordu que pour sa façon de nous faire vivre de profondes émotions. Il y a un peu de ça dans mes illustrations. J'utilise des métaphores, je transforme des thèmes pour en créer d'autres, dans le but de vous faire vivre quelque chose. Des fois c'est tordu, des fois c'est tendre et joyeux.

 

Expliquez-nous comment vous avez commencé à dessiner.

 Un jour, j'ai pris un crayon puis avec une certaine pression sur une feuille de papier, j'avais fait mon premier trait... Je ne peux pas dire mon âge à cette époque, mais encore aujourd'hui je m'émerveille de créer des univers et de communiquer à l'aide d'outil aussi simple. Entre le premier jour et aujourd'hui, il y a eu l'école, les livres autodidactes, des gens merveilleux et beaucoup de papier et de crayons. Et heureusement, on finit par s'améliorer. 

 

Quelles sont vos influences artistiques ?

Il y a des rencontres qui vous marquent, et celle avec Lino a été révélatrice. J'ai eu la chance de l'avoir comme professeur. Son approche de l'art me touche beaucoup, et encore aujourd'hui, j'essaie d'appliquer son enseignement. Ensuite, la Nature a une place redondante dans mes projets personnels. Pour sa force, mais aussi sa fragilité, j'aime faire le parallèle avec l'Homme.

On peut aussi mélanger à ça : Klimt pour sa vision du monde, Janice Nadeau pour sa délicatesse, Karen Klassen pour son approche dynamique du portrait, les illustrations de James Jean et les concepts de Steve Adams et de Gianluca Foli. Ce sont tous des gens que j'admire beaucoup. 

Comment décrieriez-vous votre art ?

Des images conceptuelles. Parfois chargé d'émotion. Légèrement réaliste. 





Also in News

VIRKKUKOUKKUNEN

May 05, 2016

Emily Rankin Interview

May 02, 2016

Interview with Saskia Juliette

November 05, 2013

Sizes

Men T-shirts

Sizes Width (CM) Length (CM)
S 46 70
M 51 73
L 56 76
XL 61 78
2XL 66 81
3XL 71 84

 

Women V-Neck T-shirts

Sizes Width (CM) Length (CM)
S 41 64
M 43 67
L 47 69
XL 50 71
2XL 56 72